Le début de l’aventure

Un projet un peu fou…

C’est en 2011 qu’une opportunité s’est présentée à nous : une petite terre à vendre, à la sortie de notre village de Saint-Louis-de-Gonzague. Nous nous sommes lancés, l’avons achetée et nous nous sommes ensuite demandés ce que nous allions y cultiver.

Peu de temps après, nous avons reçu par la poste un dépliant dans lequel des plants d’arbustes à vendre étaient présentés. Framboisiers, bleuetiers, camerisiers, etc. Mais c’est quoi ça, un camerisier? C’est à ce moment que notre aventure débute : apprentissages sur l’implantation d’un verger de camerisiers, visite au Lac-Saint-Jean, multiples formations.

Le vrai travail commence à l’été 2012, alors que nous préparons la terre, nous effectuons le drainage, le creusage des fossés, le chaulage, le rotocultage, puis le buttage, l’installation du système d’irrigation, le paillis de plastique, etc. Plus de 4000 plants sont aussitôt plantés en automne 2012, puis 4000 autres au printemps 2013, pour un total de 8200!

Notre ferme agrotouristique

Une exploitation de 8200 plants, ouverte à l’autocueillette

C’est avec fierté que nous pouvons dire que nous sommes parmi les premiers producteurs de camerises dans le sud du Québec! Mais avec ce rôle de pionnier vient la responsabilité de faire connaître ce délicieux fruit au grand public. C’est pourquoi nous avons ouvert notre verger à l’autocueillette en 2019. L’agrotourisme est une partie importante de l’économie de la MRC de Beauharnois-Salaberry et c’est avec plaisir que nous y contribuons en accueillant des centaines de personnes pour l’autocueillette de mi-juin au début juillet.

De plus, nous avons développé des partenariats avec plusieurs entreprises locales, qui vendent désormais nos produits et qui imaginent de délicieuses créations à partir des fruits de notre verger.

Un peu plus…

Une entreprise familiale de la région

La famille Léger est le cœur de ce grand projet. De l’achat de la ferme, en passant par les heures de travail dans le verger, chaque membre joue son rôle et se supporte dans cette belle aventure. Alors qu’André, en plus de son métier externe au verger, est responsable de toutes tâches mécaniques et de bras, Nathalie revêt plusieurs chapeaux! De la mise en marché, à la culture des champs, le développement de recettes, la gestion des médias sociaux, la livraison des produits, etc.… et les deux entrepreneurs sont de surcroît parents de trois beaux enfants!

Les enfants se sont rapidement adaptés à la vie sur la ferme. Mathias accueille les visiteurs, répond à leurs questions, en plus d’effectuer quelques tâches dans le champ. Justin s’amuse avec les jeunes clients et Nadège se plaît à déguster les camerises!